Certains propriétaires reculent devant le choix de louer leurs studios à des étudiants, en pensant qu’ils courent un risque. En vérité, lorsqu’on parle d’universitaires, les gens ont immédiatement moins confiance. Ils n’ont pas tout à fait raison, car au contraire, leur louer un logement présente clairement de nombreux avantages.

Il faut le voir pour le croire, mais des propriétaires qui ont déjà tenté l’expérience affirment que les étudiants sont de bons locataires. Rien n’est vraiment, risqué du moment que la sélection est rigoureuse et que les procédures sont suivies minutieusement. Quelles sont les bonnes raisons de louer son studio à des universitaires ?

Louer à un étudiant est une bonne affaire

En général, le loyer est toujours payé au moment requis. Pourquoi cette garantie ? La majorité des étudiants sont encore à la charge des parents. Après le recouvrement de la garantie d’un ou deux mois, il n’y a pas de souci à se faire, les jeunes reçoivent des aides au logement.

Ils auront largement de quoi vivre, donc de payer le loyer sans problème. Quant aux dégâts, il faut juste veiller à sélectionner le bon profil, pour tomber sur « l’étudiant » idéal. Celui qui rentrera chez ses parents pendant les vacances, et si les propriétaires ont été aimables, cet étudiant s’occupera lui-même de chercher un remplaçant.

Mais comme partout, il y a des exceptions. Dans ce cas, l’inconvénient serait de tomber sur des individus bruyants et ingrats. La solution est juste de s’assurer de trouver le bon locataire. L’on peut faire passer des entretiens, avant de se décider. Côté rentabilité, le logement étudiant est incontestablement une bonne affaire.

Concernant la fiscalité et le contrat de bail

Le propriétaire bénéficie, non seulement du loyer, mais aussi des avantages fiscaux. L’étudiant est le bon locataire, à condition qu’il offre des garanties financières rassurantes. Si le possesseur loue une ou plusieurs pièces meublées de l’immeuble, ses impôts seront allégés, du moment que le loyer qu’il fixe reste réglementaire. Enfin, pour être réellement bénéficiaire, le studio loué doit être le logement principal de l’étudiant.

Pour le contrat de bail, l’idéal serait un contrat de location meublée. En général, ce dernier peut être réduit à neuf mois. Son avantage est que, les deux côtés étant au courant du contrat, le propriétaire aura librement le droit de récupérer le studio au-delà du délai cité ;tout comme l’étudiant pourra quitter le lieu, sans avoir à avertir ou écrire une lettre. Le contrat de bail est donc court et bien solide. Notons le bien, si et seulement si, le studio en question est meublé. Il n’y a rien à craindre de ce cas de figure.

Néanmoins, il est obligatoire de se renseigner sur toutes les règles de la location à un universitaire. Autant dire qu’avec le rendement net et les avantages fiscaux,le logement étudiant peut vraiment être une opportunité fructueuse. En effet, en étant certain de repérer le bon locataire, le possédant s’assure un véritable bénéfice et pourra ne vivre que de cette location.